Mauvais rêves

Par  - 5 janvier 2010 - 16 h 55 min [English] [PDF] 

Après l’attentat manqué du vol Amsterdam-Detroit, la période des fêtes a été marquée par une série d’images étranges. Il y a eu la photo floue du terroriste, issue d’une capture au téléphone portable, bien analysée par Christophe Del Debbio comme celle de l' »ennemi sans visage« .

Cette vision indistincte a été suivie par le débat sur le scanner à ondes millimétriques, dit « scanner corporel » (body scanner), supposé répondre au problème posé, largement illustré par des images mises à disposition par la Transportation Security Administration du portail de la société L3 Communications (voir ci-dessus).

Explorer la surface des corps sous les vêtements fait partie de longue date des projets sécuritaires du gouvernement américain. Succédant à la radiographie par rétrodiffusion (backscatter x-ray), testée sans grand succès depuis 2005 dans plusieurs aéroports US, ce nouveau dispositif, installé en février 2009 à l’aéroport de Tulsa, semble plus prometteur.

Mais contrairement au vieux fantasme des lunettes (ou des caméras) qui déshabillent, l’image produite par cette technique n’a rien de séduisant. Mains levées qui semblent répondre à la menace d’un braquage, corps exposés, crânes chauves, visages floutés: le moins qu’on puisse dire est que le scanner produit une représentation inquiétante, dont l’aspect aux reflets métalliques rappelle plutôt le robot de Terminator 2.

Drôles d’images pour la trêve des confiseurs. Incarnation d’une peur sans visage, aux contours flous, comme un mauvais rêve. Le sommeil de la raison engendre des monstres.

4 Reponses à “ Mauvais rêves ”

  1. Incidemment prendre l’avion pourrait évoquer aussi d’autres processus de sélection où des personnes étaient nues devant des hommes en uniforme…mauvais rêves

  2. C’est le choix de l’échelle de couleurs, çà…

    Comment représenter des données numériques…
    Des niveaux de gris, qui vont du noir au blanc ?
    Des niveaux qui vont du bleu au rouge, en passant par le cyan, le vert et le rouge ?
    Ou d’autres échelles de couleurs ?

    C’est intéressant comme question, çà !

    Et c’est commun à beaucoup de domaine, en plus : la cartographie, l’imagerie technique ou médicale…

    Et le choix n’est pas neutre ! Par exemple, le rouge, qui sous-entend un danger…

  3. Et d’ailleurs, l’imagerie infrarouge rappelle la vision qu’est censé avoir la créature de Predator (et peut-être aussi le robot de Robocop).

    L’imagerie infrarouge, qui utilise souvent des couleurs qui vont du noir au blanc. Mais qui passent par le violet, le rouge, l’orange et le jaune…

    Je ne sais pas si les androïdes rêvent de photos de famille, mais les machines ont une bien curieuse façon de nous voir ! Ah, la représentation imaginaire de la vision des machines…

    Et est-ce que c’est comme cela que Big Brother nous voit ?