Où trouver une image de l'interview du 12 juillet?

Par  - 14 juillet 2010 - 18 h 14 min [English] [PDF] 

« Nicolas Sarkozy (AFP) ». Tel est le crédit figurant sous cette illustration d’un article du site du Nouvel Obs. Il ne s’agit pas d’une reproduction d’une photo, mais d’un vidéogramme tiré de l’interview accordée lundi dernier par le chef de l’Etat à France 2. Pourquoi le Nouvel Obs doit-il recourir aux services (payants) d’une grande agence de presse pour reproduire ce portrait, que n’importe quel téléspectateur peut réaliser à partir d’un enregistrement numérique de l’émission?

Ce cas de figure tout à fait banal témoigne des conditions pratiques de la gestion de l’illustration de presse. Comme le photogramme, le vidéogramme, extrait de la diffusion d’une séquence animée, bénéficie de l’exception de citation, ce qui signifie qu’il peut être reproduit sans demande d’autorisation ni versement d’un droit quelconque. Encore faut-il, pour en disposer, avoir procédé à l’enregistrement dans de bonnes conditions, puis savoir extraire une image de la séquence – une série de manipulations élémentaires, et pourtant encore peu répandues au sein des rédactions, qui ont pris l’habitude de déléguer ces opérations techniques.

Plus encore, la mention « AFP » (en lieu et place du vrai diffuseur: France Télévisions) témoigne de la routine dans laquelle s’inscrit une demande d’image. L’AFP fait partie des fournisseurs habituels du journal, c’est donc en toute logique à ce prestataire que l’on s’adresse pour ce service. Celui-ci est constitué non seulement par la mise à disposition de l’image (condition de disponibilité), mais également par la prise en charge des problèmes de propriété intellectuelle (condition de sécurité juridique). Peu importe au journal de citer l’auteur de l’image: la mention du crédit est celle du prestataire qui assure la gestion de cette condition nécessaire à la publication, vers lequel on se retournera en cas de réclamation. Accessoirement, comme la prestation fait partie d’un forfait global, le choix de cette image n’entraîne aucune charge supplémentaire par rapport au prix de l’abonnement.

Dans un contexte presse, la qualité d’une image est un facteur secondaire. Elle doit d’abord être disponible facilement et rapidement, dans le cadre d’une routine qui est une garantie d’efficacité. Son usage ne doit entraîner aucun désagrément juridique (dans cette logique, il vaut mieux payer un prix modéré pour assurer sa tranquillité que de prendre le risque de recourir à une image gratuite qui n’offre pas le même niveau de sécurité).

Le recours à cette image, déjà publiée à de nombreuses reprises sur d’autres sites dès le 12 janvier, et qui ne comporte aucun caractère anecdotique susceptible d’appuyer la démonstration de l’article, témoigne également du caractère sommaire de la recherche iconographique pour illustrer un article en ligne. Le vidéogramme est une image dont la faible définition limite les usages sur papier, où il ne peut habituellement être utilisé qu’en petit format. Sur le web, en revanche, un vidéogramme (voire, comme c’est le cas ici, un détail agrandi) peut occuper une colonne entière et faire office d’illustration principale. Il est peu probable que l’équivalent papier de ce billet aurait été illustré de façon aussi désinvolte. Mais le journalisme en ligne impose une accélération du rythme de publication qui a pour corollaire un appauvrissement de l’iconographie.

Une Réponse à “ Où trouver une image de l'interview du 12 juillet? ”

  1. À noter qu’El Pais a également utilisé les services de l’AFP, mais a sélectionné un autre vidéogramme, le même pour sa version papier et son site web:

    http://www.elpais.com/fotografia/internacional/Entrevista/Nicolas/Sarkozy/palacio/Eliseo/elpdiaint/20100713elpepiint_3/Ies/

    Tout est dans les chaussures…