Lady Gaga killed the music star

Par  - 14 mars 2010 - 18 h 56 min [English] [PDF] 

Du temps du Scopitone, les petits films de variétés n’étaient qu’un produit dérivé de la chanson. Avec MTV, qui installe le format du clip musical, la relation entre ces deux volets de l’industrie du disque devient plus étroite et plus complexe. Mais la diffusion gratuite de Thriller par les chaines de télévision reste un support de promotion étroitement lié à l’album éponyme du King of pop. Musique et spectacle sont dans le même bateau.

En affichant l’ambition d’une superproduction, avec Jonas Akerlund dans le fauteuil de John Landis, « Telephone », la nouvelle vidéo de Lady Gaga, diffusée sur YouTube (12 millions de vues depuis vendredi), propose une nouvelle étape. Ici, il est clair que la chanson n’est plus qu’un support destiné à agrémenter la présentation d’une galerie d’images choc, comme l’illustration musicale d’un défilé de mode.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=GQ95z6ywcBY[/youtube]

Poussant au bout la logique testée par Madonna, le Lady Gaga look and feel met le format du vidéo clip tout entier au service de l’imagerie. Une imagerie constamment au second degré, dont le modèle de référence est moins l’esthétique cinématographique que la permanente recherche d’effets de style des magazines de mode. Un art qui n’est plus celui du montage ni de la citation, mais celui du défilé des images et de la stupéfaction. Un art que Lady Gaga, phénomène pop, incarne à la perfection.

11 Reponses à “ Lady Gaga killed the music star ”

  1. Et un art qui n’oublie pas la réclame. Neuf marques repérées :
    http://adage.com/madisonandvine/article?article_id=142794

  2. Sans ambiguïté! Là aussi, le modèle de la mode joue à plein.

  3. Merci André pour m’avoir donné l’occasion de découvrir l’existence de « cela ». Je me suis efforcé de ne pas brancher le son et votre hypothèse parait très bien marcher. On est vraiment dans le mode du « cela ». Pas l’ombre de quoi que ce soit dans ces images qui soit dans un rapport non codé avec la représentation. Pour qui ne connait pas le code, ça devient immédiatement frappant et beau comme un cauchemar. Au point que je suis aller vérifier ensuite que cette fille n’était pas une sorte d’oeuvre sortie du cerveau d’un artiste cynique. Et apparemment non, c’est encore ça le pire.

  4. Il semble que mon post sur les représentations des femmes et des téléphones est toujours en vigueur, 😉 bit.ly/dx8C2Q

  5. A propos de la « permanente recherche d’effets de style des magazines de mode » et « d’imagerie au second degré » : L’imagerie utilisée par Lady Gaga est une imagerie occultiste très référencée qui va plus loin que la simple « recherche d’effets de style ». Il faut connaitre ce symbolisme pour comprendre le sens « au second degré » (ou au premier ?) des videos – et plus largement des apparitions – de Lady Gaga.

    Lady Gaga, The Illuminati Puppet : http://vigilantcitizen.com/?p=1676
    The Hidden Meaning of Lady Gaga’s “Telephone” : http://vigilantcitizen.com/?p=3423
    Fashion Gnosis : http://pseudoccultmedia.blogspot.com/2010/01/fashions-gnosis.html

  6. « In the video, the “telephone” is a metaphor for Gaga’s brain and the fact that she is not answering that phone (her brain) means that she has “dissociated” from reality. »
    « The Hidden Meaning of Lady Gaga’s « Telephone » »
    http://vigilantcitizen.com/?p=3423

    A lire aussi (avant):
    « Lady Gaga, The Illuminati Puppet »
    http://vigilantcitizen.com/?p=1676

  7. @artupalamlaflute: On peut aussi tenter l’exercice inverse: écouter le clip sans regarder les images. Où l’on s’aperçoit que l’arrangement est certes un peu cheap, et la bande son est interrompue par des bruits d’ambiance – mais que c’est surtout la luxuriance des images qui empêche de se concentrer sur la musique.

    A comparer avec la version de Pomplamoose (via Jean-No):
    http://www.youtube.com/PomplamooseMusic

  8. […] non fourni, mais c’est facile à trouver si vous y tenez… [↩]Lire aussi Lady Gaga killed the music star, par André Gunthert. [↩]Lady Gaga = Michael Jackson 2.0 par Fabrice Epelboin [↩] […]

  9. @Karen Elliott et @Patrick Pecatte, apportez-vous réellement du crédit au tissu d’âneries proposées par Vigilant Citizen ? Ce gars est visiblement obsédé par les théories de la conspiration. Après avoir parcouru son site et lu quelques articles, son unique propos semble être « Il y a des « élites intellectuelles » qui veulent manipuler les jeunes avec Rihanna, Lady Gaga et Beyoncé. » Big deal… Je veux dire, sérieusement ?

  10. Aucun crédit pour ma part, mais son recensement des images issues de l’occultisme est intéressant. Il est très probable d’ailleurs que le réalisateur des vidéos, qui a été musicien d’un groupe de rock familier de ce type d’imagerie, soit à l’origine de la plus grande partie de ce bric-à-brac ésotérique. Depuis mon commentaire ci-dessus, j’ai d’ailleurs écrit un billet qui montre que l’occultisme ne constitue que l’un des réservoirs d’images utilisées par Lady G, cf. http://culturevisuelle.org/dejavu/93