Au musée de l'imaginaire

Par  - 12 décembre 2009 - 8 h 52 min [English] [PDF] 

En cette veille de Noël 2009, se promener dans un magasin de jouets procure l’étrange impression de déambuler dans un musée Grévin de l’imaginaire. Bien sûr, il y a quelques boîtes de jeux scientifico-environnementaux. Le seul rayon vraiment à jour est celui des jeux vidéos, avec la version PS3 d’Avatar (à 69,99 Euros). Mais pour le reste, on dirait que depuis Star Wars et les super-héros Marvel, il ne s’est pas passé grand-chose. Franchement, ça intéresse les mômes une boîte Lego « Mars Mission »? On dirait que l’univers du jouet, cette grande machine à recycler les icônes d’une société, a arrêté ses compteurs quelque part dans les années 1980, et ne sait plus quels rêves vendre aux enfants d’aujourd’hui. Et pendant que les mécaniciens essaient de réparer un moteur en panne, c’est dans les labyrinthes si excitants d’internet que les gosses ont envie de se perdre.

Une Réponse à “ Au musée de l'imaginaire ”

  1. À qui le dis-tu, j’ai justement commandé 2 boites de « vaisseaux spaciaux » Star Wars* hier après midi pour un des mes jeunes fils… qui était demandeur 😉

    Disons que sur une partie des jouets, on cherche probablement à séduire les parents en premier, par des références qu’ils connaissent, qu’ils apprécient ou ont appréciées lorsqu’eux même étaient enfants. Mais justement, puisque tu montres Lego en exemple photographique, je ne trouve pas que cette stratégie soit payante pour cette marque en particulier. Dans mon esprit, Lego devrait être détaché de toutes licences, justement pour laisser place à l’imagination des enfants plutôt que de les ramener à un univers préconçu par un film. Par exemple, je regrette le temps ou Lego mettait le paquet sur la possibilité de créer des villes, c’est une possibilité que je trouvais fascinante lorsque j’étais enfant. Bien entendu, les villes qui étaient présentées dans les pubs et les catalogues Lego étaient économiquement hors de portée, mais pas grave, ça faisait rêver quand même. Playmobil a su garder le cap et ça leur à bien profité.

    [* Je suis même passé par une boutique belge spécialisée pour trouver un « chasseur tie » en version jouet Hasbro (pas Lego) neuf — pour le « x-wing » Hasbro, ce fut un peu plus facile mais là aussi, obligé de passer par une boutique en ligne et de fouiller un peu. Je ne me serait sans doute pas autant cassé la tête si je n’avais pas moi même apprécié la 1re trilogie filmée de Star Wars.]