La photo aux yeux de chat

Par  - 30 octobre 2009 - 23 h 14 min [English] [PDF] 

En couverture du n° de novembre du Chasseur d’images, une photo de Vincent Munier sous le titre: «100.000° ISO c’est possible». Réalisée avec le nouveau Nikon D3s, l’image de « une » n’est pas à 100.000°, mais à 12.800°, sans retouche, ce qui n’est déjà pas mal. L’échelle ISO étant logarithmique, 100.000° est une valeur approximativement 6 fois plus sensible que 1.600° ISO (12.800° = 3 fois), qui représentait du temps de ma jeunesse un horizon indépassable en photo argentique noir et blanc.

La mesure en ° ISO des photocapteurs est une notion trompeuse, car la gestion de la sensiblité numérique n’a rien à voir avec celle des films à développement. Mais en termes d’échelle, elle est indicative du saut qualitatif effectué avec la photo numérique. Au temps de l’argentique, une émulsion de 400° ISO, considérée comme très sensible, peinait à produite une image en intérieur en fin d’après-midi. Avec les valeurs récemment atteintes par les derniers reflex numériques, on peut désormais envisager sereinement de photographier le soir – voire, pour les plus hauts degrés, la nuit. Le Chasseur d’images publie dans ses pages intérieures un exemple de photo à 100.000° ISO, fortement bruitée et désaturée, mais tout de même lisible, d’un ours traversant une clairière, à minuit. Des yeux de chat.

Malgré les faibles sensiblités des premiers appareils photonumériques, aux alentours de 50° ISO, la croissance de la sensibilité apportée par les photocapteurs était perceptible dès l’époque des caméras vidéos à CCD, qui arrivaient à enregistrer des images avec une luminosité entre 1 et 3 lux – à peine plus que la lueur d’une bougie. Pouvoir photographier aux limites de la vision humaine a longtemps représenté un rêve inatteignable. En ouvrant la gamme des possibles à des zones encore inexplorées du visuel, la prochaine génération des appareils numériques va permettre de créer une iconographie inédite. La révolution de la photo numérique est loin d’être achevée.

2 Reponses à “ La photo aux yeux de chat ”

  1. C’est la Nouvelle vision en remake ?

  2. Photodiode à avalanche le 31 octobre 2009 à 13 h 02 min

    Prochaine étape : disparition du flash, images HDR (à grande gamme dynamique) …
    Et dans quelques années on va se demander comment ils faisaient avant !