Le paradoxe de Moebius

Par  - 10 mars 2012 - 15 h 56 min [English] [PDF] 

Décès du dessinateur Jean Giraud, alias Moebius. J’ouvre la page de sa notice sur Wikipedia (voir ci-dessous, à gauche). Puis j’entre la requête « Moebius » sur Google Images (voir ci-dessous, à droite). Cherchez l’erreur (cliquer pour agrandir).


Oui, notre société a un sacré problème avec les images. Et oui, internet a tout changé. J’admire la vaine rectitude de Wikipedia, qui s’efforce de produire une information respectueuse de l’ancien système de protection des industries culturelles. Mais cette pensée où l’image n’est pas une information est désormais caduque. Merci au web de nous montrer quand même celles de Jean Giraud.

9 Reponses à “ Le paradoxe de Moebius ”

  1. De la part de ceux qui construisent Wikipédia, il y a la crainte du procès. La fondation Wikimedia est solvable est donc, peut intéresser les sociétés d’ayant-droits.
    Tu noteras que la page anglophone sur Jean Giraud profite du fair-use, et malgré ce qu’est censé permettre la loi Davdsi, on ne se l’autorise pas sur la wikipédia francophone. Bien entendu, tout le monde y perd.

  2. Et pourtant, qu’est-ce que ça nous ferait plaisir, contributeurs à wikipédia, d’obtenir un « droit de courte citation » adapté non seulement au texte, mais aussi aux oeuvres visuelles !

  3. @Jean-no: Oui, on comprend bien les raisons qui justifient ce principe de précaution. Mais l’invention de formes nouvelles ne doit-elle pas encourager à l’expérimentation, y compris et surtout dans le registre juridique? L’application de la licence CC aux textes de l’encyclopédie a été un geste d’expérimentation juridique productif, dont on a pu voir lors de l’affaire Houellebecq qu’il contribuait à reconfigurer les rapports de force entre anciens et nouveaux médias.

    Je regrette que Wikimedia soit moins inventive à l’endroit des images, car il y aurait bien des lisières de l’usage à tester. Par exemple, dans le cas du décès d’une personnalité, la possibilité d’user temporairement de l’exception d’information – ce qui permettrait d’installer un rituel d’hommage un peu à la manière des adaptations circonstancielles de la page d’accueil de Google. Après tout, Google Images a réussi à installer un usage qui contredit la loi, dont on pourrait analyser les conditions de possibilité (par exemple la réduction sous la forme de vignettes, qui semble bien une manière de rendre acceptable la mention visuelle).

    @Lena: Est-ce que vous croyez vraiment que c’est en attendant qu’il tombe tout seul du ciel que ce droit de citation va se concrétiser? Ou bien n’est-ce pas justement à Wikipedia de pousser les murs? On ne peut pas ne pas penser que les illustrations de la page de Google images font partie des informations nécessaires à la description de l’œuvre de Giraud, non moins que les informations factuelles ou chronologiques. Leur absence est donc comparable à l’absence d’une date ou d’une information importante relative à l’œuvre. De la même façon, je trouve regrettable et incompréhensible que les notices de films ne soient pas illustrés par leurs affiches ou par des extraits sous forme de photogrammes (que la jurisprudence admet au titre de l’exception de citation). Mais il est vrai que l’expérimentation multimédia n’a jamais été une priorité de Wikipedia.

  4. @André : J’avais défendu, à une époque, l’idée de réaliser des illustrations pour tout sur Wikipédia mais ça n’a pas trop suivi, et ça aurait réclamé, pour bien faire, une direction artistique comme Louis-Jacques Goussier pour l’Encyclopédie de d’Alembert.
    L’exception d’information pourrait bien sûr être employée, et il est curieux qu’elle ne le soit même pas sur le site (peu actif il faut le dire) wikinews.
    Google ne s’abrite pas derrière la vignette à mon avis (pas de format minimum pour engager une procédure judiciaire pour l’instant), mais derrière l’automatisation : ce n’est pas nous qui sélectionnons les images, c’est le programme.
    En tout cas tu ne verras pas Wikipédia se montrer offensive sur la question des droits d’auteur, parce que les contributeurs réguliers passent un temps considérable à effacer des contenus copyrightés. C’est à un point tel que des images disparaissent sans véritable raison, par principe de précaution juridique, quoi, ce qui a fini par me chasser de commons.wikimedia.org : je n’en pouvais plus de voir mes images supprimées parce que l’on y voyait un panneau de pub (donc une image sous copyright) ou tout autre détail jugé problématique par les rigoristes des licences creative commons. Au départ, d’ailleurs, on pouvait déposer des images soumises à droit d’auteur, en indiquant la licence, et en les justifiant – plusieurs artistes que je connais m’avaient confié des images de leur travail avec une autorisation formelle – mais c’est fini. Peut-être qu’avec le temps, en s’installant comme un service public plutôt fiable (comme est devenu Google), Wikipédia sera en mesure de proposer des avancées, mais si des avancées doivent avoir lieu, à la réflexion, je doute qu’elles viennent de Wikipédia.

  5. Et pourquoi pas ouvrir sur la page Wikipédia une fenêtre où défileraient les résultats de la page Google image ? (je sais,ça va faire hurler certains… 🙂

  6. @Louise : Wikipédia évite les liens systématiques vers des services commerciaux – car google en est un : si on pointe vers Google images, pourquoi pas vers Bing ou vers d’autres services moins connus ?

  7. Cela dit, la question n’est pas de charger Wikipedia. C’est l’ensemble du contexte de publication qui est en sérieux décalage avec les usages, ce qui explique les écarts du type de celui souligné ci-dessus. Au-delà de la remise en cause générale de la propriété intellectuelle par les circulations en ligne, l’image a bien aujourd’hui un nouveau statut informationnel. Comme tout phénomène de démocratisation, c’est évidemment une bonne chose. Il serait souhaitable que le législateur en tienne compte, s’il veut restaurer la crédibilité (bien entamée) du dispositif légal.

  8. Excusez moi, mais j’ai un peu de mal à comprendre…
    La recherche de Moebius donne le lien vers le site officiel de Moebius, qui est bourré d’images.

    Pourquoi « faut il » une exception d’information, alors que les images sont légalement disponibles et accessibles ?

  9. @Marie-Aude: Ce commentaire est-il une plaisanterie? Vous voulez parler du site marchand 1.0 qui n’est qu’une pauvre boutique en ligne? Vous avez regardé quelles images s’y trouvent avant de commenter ici?

    De plus, ces images ne sont nullement « légalement disponibles ». Elles ne sont affichées sur ce site qu’avec l’autorisation des ayants-droits, et rien n’autorise à les utiliser en dehors de ce contexte.