45 minutes sur YouTube (notes)

Par  - 3 mars 2012 - 10 h 48 min [English] [PDF] 

D’Eric Morena à Thomas Ngijol en 45 minutes, circulation principalement via les suggestions internes (pertinence de la proposition auto-référentielle, clé de l’offre de contenus de YouTube, où la vie d’une source est aléatoire).

Au départ, vague recherche autour des chansons satiriques, diluée par la sérendipité en promenade à sketches. Unité des formats. Puissance du principe du marabout-bout de ficelle: la promenade est un programme. A rapprocher du zapping, mais structure plus souple, offre plus large et cadrage de la suggestion: à la différence du zapping, je ne m’ennuie pas. Un vrai divertissement. En revanche, grande proximité avec les émissions type bêtisier, vidéo gag, programmes de formats courts qui favorisent eux aussi une logique du rebond, attention flottante (on peut sortir n’importe quand). A noter que le caractère privé de la promenade autorise le détour par des consultations inavouables, offre difficile à reproduire pour une programmation officielle.

Une indication sur le destin de Sarkozy: plutôt que de rentrer dans l’histoire, le futur ex-président est voué à devenir une figure de la sérendipité à sketches façon vidéo gag (cf. DSK).

Les commentaires sont fermés