Le syndrome du larbin

Par  - 3 octobre 2010 - 20 h 10 min [English] [PDF] 

[dailymotion]http://www.dailymotion.com/video/xevqi5_le-declin-de-la-france-analyse-par_news[/dailymotion]

Une analyse sans concessions du déclin de la France, par le professeur Mehlang Chang (Tsinghua University). Dire qu’il faut aller jusqu’en Chine pour retrouver un peu de lucidité et d’objectivité! Une leçon à méditer…

13 Reponses à “ Le syndrome du larbin ”

  1. Mon niveau en chinois n’est pas suffisant, mais à entendre ce qui est dit et à lire ce qui est écrit, je constate qu’il n’y a pas de concordance.
    Je pencherais donc pour l’hypothèse du canular, ni plus ni moins.

  2. « La dialectique peut elle casser les briques »?

  3. Je crois aussi que la question avait été réglée il y a quelque mois et qu’il s’agissait là encore d’un canular.

  4. C’est trop vrai pour ne pas être vrai, donc c’est vrai.
    merci !!

  5. Voilà une belle démonstration de l' »Authenticité du faux », comme l’appelle Murielle Gagnebin…
    Et une preuve de ce phénomène du retour du mème (autre définition du symptôme… que tu pointais… Ici comme dans la video du parlement luxembourgeaois, ce qui est intéressant, c’est qu’une conscience française semble avoir besoin du truchement imaginaire d’un regard étranger pour se réveiller. C’est le principe des Lettres Persanes…
    On peut peut-être s’attendre à voir toute sorte de figures étrangères ou même extraterrestres reprendre dans des sous-titres cette analyse de la situation française…
    Si j’avais plus de temps, je m’amuserais bien à reprendre les sous-titres du discours de Hynkel dans The Great Dictator de Chaplin ! Je suis sûr qu’il se plaignait de la concurrence française !
    Ceci dit, je crois qu’il faut que le mème soit un peu crédible… Ne serait-ce que quelques secondes.

  6. Il y a quelque chose de profond dans cette vérité de la parodie, issue du miroir tendu par un pays lointain, dans une langue étrangère. Comme si plus rien de vrai ne pouvait être dit ni entendu en bon français. Avoir besoin de sous-titres pour comprendre ce qui nous arrive est d’une ironie féroce, mais c’est bien de cela qu’il s’agit. Au pays où Hortefeux n’est pas raciste, où les épiciers sont terroristes, où Woerth ne ment pas, où l’on n’expulse pas les Roms, où ceux qui détestent Sarkozy sont antisémites, il y a bien longtemps que plus personne ne sait plus ce qu’il faut croire – mis à part les Guignols, les humoristes et les vidéos sous-titrées… 😉

  7. Ma première réaction a été « oh non, pas ici ! » et en lisant le commentaire ci-dessus, j’ai été pris d’un doute : On parle bien de la même vidéo ?

    Ah non, cette fois-ci c’est un canular de gauche. Dans la première version, c’était la droite ultra-libérale (vu plus d’un million de fois, quand même).
    http://www.youtube.com/watch?v=DMKb9A6Kouk

    Mélenchon contre le kouign amann !

    Faut-il conclure ici aussi qu' »Il y a quelque chose de profond dans cette vérité de la parodie, issue du miroir tendu par un pays lointain, dans une langue étrangère. » ???

  8. La vidéo sous-titrée fonctionne sur un principe de révélation: ces gens qui parlent de nous sont entre eux, ils peuvent donc dire toute la vérité. C’est bien l’effet « Lettres persanes », qui objectivise et réenchante un discours devenu inaudible (Mehlang Chang pour Mélenchon). Moi, j’aime beaucoup, ça prouve à quel point nous sommes sensibles aux effets de contexte dans notre appréciation d’un message. Et ça prouve aussi que nos politiques ont un sérieux problème de communication 😉

  9. Vidéo bluffante, à coup sûr. On s’y laisse prendre comme un Narcisse…

    Mais les guignols ne sont plus de première jeunesse. Et si les têtes à claques se mettaient à la discussion politiques, on rirait surement beaucoup)

  10. Tout cela dit, on aimerait en savoir plus sur l’origine de cette vidéo : canualr complet, émission de tv humoristique… détournement ?

  11. A ne pas manquer également en matière de viralité le buzz (pardon, ramdam) qu’a suscité l’avant dernier numéro de « Mon Œil » sur France 2, à propos d’un politique suisse se moquant soi disant de nos réformes… L’émission de Monpontet présentait d’ailleurs cette séquence comme truquée, mais c’est l’œuvre d’un « retoucheur anonyme » si l’on peut dire qui a exclu cette partie explicative et a crée la sensation sur le net, à l’instar de ce professeur chinois. Avant que Monpontet lui-même, dans ce présent numéro, ne vienne s’en expliquer, et s’amuser d’avoir « attrapé un buzz ».
    La vidéo et les explications : http://videos.infos-tele.fr/video-mompontet-j-ai-attrape-un-buzz-nws-fr2-021010-13h15/

  12. ce qui (me) met assez mal à l’aise, ce sont les mimiques, les clichés des Chinois qui, comme chacun sait, sont fourbes, comme l’Ecossais ou le Juif sont avares, l’Espagnol fier et catholique, le Français queutard et aviné, l’Italien hâbleur etc etc… (les sous-titres, cependant, sont d’une grande lucidité, à ce qu’il semble, et le syndrome en question est, me semble-t-il, fort bien illustré par les agissements des châtel, estrosi, hortefeux besson et consorts…)

  13. Quand la réalité rejoint la fiction :
    Le vrai Mehlang Chang réagit face à un vrai larbin !

    http://programmes-tv.blog.lemonde.fr/2010/10/08/pujadas-traite-de-«-larbin-»-par-melenchon/#xtor=RSS-32280322