Une esthétique de coups (des opérations d'artistes)

Par  - 3 February 2014 - 17 h 31 min [English]

Et si observer les phénomènes de réappropriation au cinéma nous faisait remonter jusqu’à son origine? Remake, remix, arrangement, citation, parodie, réemploi, adaptation, reproduction, réédition… rien de nouveau dans ces pratiques nécessaires pour nous emparer de notre environnement et l’habiter. Michel de Certeau, auteur de la formule qui titre ce film, parle de «transforme[r] la propriété de l’autre en lieu emprunté, un moment, par un passant». Et nombreux sont les passants qui meublent les films qu’ils aiment de leurs gestes, de leurs souvenirs et de leur humour.

Une esthétique de coups (des opérations d’artistes), cherche à présenter et expliquer l’activité de ceux qui détournent les « produits-spectacle ».

5 Responses to “ Une esthétique de coups (des opérations d'artistes) ”

  1. N’est-ce pas! Il s’agit d’un film réalisé à titre de mémoire de fin d’études (DNSEP) à l’Ecole nationale supérieure d’arts de Paris-Cergy. Un exemple à suivre!

  2. Merci pour cet objet cinématographique fascinant qui détourne des détournements pour en faire un mémoire de fin d’étude qui n’en reste pas moins un film. 🙂

    Pourquoi les écrans noirs?

  3. Au moment de “Franz Liszt – Prelude”, je voulais que le spectateur ne fasse qu’écouter. Toute information visuelle aurait été inutile. Je voulais qu’il imagine pas lui-même que tout un orchestre était caché dans un piano, comme le prescrivait la note explicative de John Oswald. Je n’ai pas eu recours à l’écran noir pour les musiques de Brahms et de Schoenberg car je trouvais que le passage de 4 musiciens à tout un orchestre avait un impact visuel qui ajoutait à mon propos.

    Le deuxième écran noir qui survient avant la compilation Cendrillon est avant tout un écran transitionnel, un peu long, j’en conviens, mais je ne voulais pas mettre des images qui auraient été, encore une fois, inutiles et bêtement illustratives et qui auraient surtout affaibli la surprise des 12 coups de minuit.

    Je ne sais pas si tout cela est bien clair, voici en tous cas quelles étaient mes intentions.

    Merci pour ces commentaires!

  4. Merci, tout cela est bien clair. 🙂