L'explosion de la retouche

Par  - 13 September 2011 - 12 h 22 min [English]

Valentina Grossi a soutenu en juin un master consacré aux pratiques de la retouche numérique dans les supports publiés (lire ci-dessous). Prenant acte de l’invisibilité des résultats et du tabou qui pèse sur l’intervention a posteriori dans le contexte photographique, qui réduit l’archive disponible à une brève liste de cas médiatisés, sans rapport avec la réalité des pratiques, elle a entrepris de mener son enquête sur un mode ethnographique, à partir d’observations in situ et d’une vingtaine d’entretiens avec des professionnels – photographes, retoucheurs, directeurs artistiques, graphistes, etc.

Le mémoire propose une analyse et une réflexion synthétique qui reconfigure de façon originale la description d’une pratique systématiquement associée à la falsification ou à la négation de l’intangibilité du document. Après avoir restitué le paysage théorique construit au cours du XXe siècle, qui escamote la retouche au profit du caractère sacré de l’enregistrement, Valentina Grossi montre comment l’irruption de la technologie numérique impose la rupture avec les modèles hérités, et se déploie en une diversité de pratiques à chaque fois adaptées à des contextes particuliers. Plutôt que de “la” retouche”, il convient de considérer une pluralité de fonctions, dont le mémoire propose le parcours.

Lire la suite

Parution: "Les images d'archives face à l'histoire"

Par  - 12 September 2011 - 10 h 34 min [English]

Les éditions du CNDP annoncent la parution de: Laurent Véray, Les images d’archives face à l’histoire. De la conservation à la création, 23 Euros.

La collecte et la communication des images animées dites d’actualité, devenues avec le temps images d’archives, jouent un rôle essentiel dans l’élaboration et la compréhension d’une histoire du XXe siècle.

Depuis les films Lumière et la constitution des premiers lieux de conservation en France, historiens et théoriciens du cinéma interrogent la spécificité de ce matériau. Les archivistes sont eux confrontés aux questions liées à la préservation, puis à la restauration, et désormais à la numérisation d’un patrimoine hautement altérable.

Destiné aux enseignants, étudiants et simples curieux, cet ouvrage riche en illustrations offre une réflexion sur la mise en place et l’évolution des fonds d’archives ainsi que sur les différentes formes d’appropriation des images, entre documentaires, fictions et réalisations expérimentales, qui contribuent à la construction de perspectives historiques et mémorielles.

Alors que la connaissance du passé exige un recours accru aux productions audiovisuelles, Laurent Véray, historien du cinéma, professeur à l’Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle, spécialiste des photographies et des films de la Première Guerre mondiale, entraine le lecteur dans un voyage passionnant au cœur des images d’archives.

La vie culturelle du Secret de la Licorne (notes)

Par  - 9 September 2011 - 14 h 05 min [English]

Projet d’adaptation cinématographique d’une des plus célèbres bandes dessinées européennes, The Secret of the Unicorn, qui sortira en salles le 26 octobre, me donne l’occasion d’esquisser le relevé de l’œuvre seconde d’un film. Comme toute grande production hollywoodienne, l’œuvre proprement dite est en effet accompagnée par une série de manifestations promotionnelles, de produits dérivés ou de reprises médiatiques dont la collection forme une manière de vie culturelle parallèle, à laquelle les spécialistes ne prêtent généralement pas attention. Cet accompagnement joue pourtant un rôle essentiel dans la prosécogénie (capacité à susciter l’attention) de l’œuvre et participe de la construction de sa réception.

Lire la suite

Replay 9/11

Par  - 6 September 2011 - 17 h 34 min [English]

La question revient sans cesse. Comment nous débrouillons-nous avec les milliers d’images auxquelles nous sommes exposés en permanence? La réponse est simple. L’image n’arrive pas seule, mais accompagnée d’une indication d’échelle qui – par sa taille, sa répétition ou d’autres facteurs de valorisation – situe son importance relative dans la hiérarchie de l’information. Cette indication d’échelle, sans laquelle il nous serait bien difficile de nous orienter dans le paysage médiatique, passe habituellement inaperçue. Elle est pourtant décisive: nous jugeons important ce qu’on nous dit qui est important.

Dès le 11 septembre 2001, les images de l’attentat new-yorkais ont été dotées de la valeur d’information maximale. Retransmises en direct, puis indéfiniment reprises, multidiffusées, commentées, republiées, elles ont été elles-mêmes l’instrument de la construction de leur signification, par un effet de saturation sans précédent de tous les canaux informationnels. Catastrophe bien réelle, 9/11 est aussi, indissociablement, une œuvre médiatique.

Lire la suite

Ralentir l'hystérie de l'excellence

Par  - 5 September 2011 - 9 h 27 min [English]

En ce jour de rentrée scolaire, je rediffuse ci-dessous, à titre de piqure de rappel, l’appel signé par Joël Candau pour une “slow science, diffusé le 17 juillet à usage de pétition (pour signer l’appel, cliquer ici).


Chercheurs, enseignants-chercheurs, hâtons-nous de ralentir! Libérons-nous du syndrome de la Reine Rouge! Cessons de vouloir courir toujours plus vite pour, finalement, faire du surplace, quand ce n’est pas de la marche arrière! À l’instar des mouvements Slow Food, Slow City ou Slow Travel, nous appelons à créer le mouvement Slow Science.

Chercher, réfléchir, lire, écrire, enseigner demande du temps. Ce temps, nous ne l’avons plus, ou de moins en moins. Nos institutions et, bien au-delà, la pression sociétale promeuvent une culture de l’immédiateté, de l’urgence, du temps réel, des flux tendus, des projets qui se succèdent à un rythme toujours plus rapide. Tout cela se fait non seulement aux dépens de nos vies – tout collègue qui n’est pas surmené, stressé, “surbooké” passe aujourd’hui pour original, aboulique ou paresseux -, mais aussi au détriment de la science. La Fast Science, tout comme le Fast Food, privilégie la quantité sur la qualité.

Lire la suite

Le droit de citation redéfini par les Digital Humanities

Par  - 1 September 2011 - 14 h 34 min [English]

Pilote de la plate-forme Hypothèses et militant des Digital Humanities, Pierre Mounier propose dans un récent billet quelques éléments de réponse à la question de leur apport positif à la recherche scientifique.

Parmi les symptômes récents qu’il collecte, outre l’excellent article d’Antonio Casilli et Paola Tubaro qui étudie les effets de la censure d’internet dans le contexte des émeutes anglaises, qualifié de “just in time sociology“, Pierre Mounier mentionne l’analyse par Matthias Stork, étudiant en études cinématographiques, des nouvelles formes de montage des blockbusters, publiée sous la forme d’un “essai vidéo” composé d’extraits de films que l’auteur commente en voix off.

Pierre Mounier nous fait l’amitié de compter Culture Visuelle au nombre des exemples «des outils et des formes de communication en rupture avec celles établies jusqu’à présent par la tradition scientifique». Les articles publiés sur la plate-forme partagent en effet avec l’essai vidéo de Stork une même caractéristique, relevée par Numérama: «Ce type de montage de séquences de films, bien que très utile pour la critique cinématographique et l’étude des techniques de cinéma, est théoriquement interdit en droit français sans l’autorisation des ayants droit dont les films sont critiqués».

Lire la suite

Le sourire de DSK, ou l'AFP au service de l'illustration

Par  - 23 August 2011 - 11 h 49 min [English]

Peut-on faire dire n’importe quoi à une couverture? Selon certains journalistes, les tentatives de décryptage des messages visuels seraient des exercices vains. Comme chacun sait, les photographies ne font que refléter en toute transparence la vision de l’actualité.

Un raccourci en images du traitement visuel de l’affaire DSK depuis le 14 mai procure un sentiment différent (ci-dessus). On pourrait étendre le corpus sans modifier l’impression que le choix des images correspond toujours de manière précise – et parfois subtile – aux options éditoriales et aux choix de récit.

Celui de montrer un DSK souriant après l’annonce de l’abandon des poursuites par le district attorney, comme le fait La Montagne dans son édition d’aujourd’hui (ci-dessus à droite, cliquer pour une vue agrandie), fournit un bon exemple des manipulations de l’image. Car la photo où l’on voit l’ex-directeur du FMI sortir l’air réjoui d’une voiture est vieille de plus d’un mois et demi: elle a été réalisée le 6 juillet dernier, peu après que le juge ait décidé sa libération sur parole.

Lire la suite

Un écureuil pris au piège de la culture visuelle

Par  - 22 August 2011 - 17 h 14 min [English]

Il y a deux ans, l’instantané d’un petit rongeur devenait l’image de l’été. Je republie ici la version initialement proposée sur Le bruit des images.


Squirrel Portrait, Banff, 2009 © National Geographic.

Les spécialistes du visuel ne se sont pas arrêtés sur la photo de l’écureuil du lac Minnewanka, qui a couru sur tous les écrans du monde. A quoi bon? Un cliché amusant est-il digne du travail que les experts en décryptage réservent aux images sérieuses de l’actualité? Et pour dire quoi? Mieux vaut abandonner ce matériau trop élémentaire à des organes moins spécialisés.

Et pourtant le “portrait de l’écureuil” a beaucoup à dire sur notre culture visuelle – à commencer par le fait que nul, face à une telle image, ne sache comment aller au-delà de l’anecdote visible à l’oeil nu: une photo de vacances au retardateur, un écureuil qui passait par là, un coup de chance – et voilà! Culture sauvage, largement partagée, mais acquise en contrebande, sur le canapé du salon plutôt que sur les bancs de l’école, la culture visuelle est d’abord une culture que ses usagers eux-mêmes ne reconnaissent pas comme telle. Quoiqu’ils en identifient avec beaucoup de sûreté les ressorts, ils ignorent sur quoi ils reposent et ce qui en fait l’histoire. Lire la suite

Licence de jouir, ou la culture du blockbuster

Par  - 15 August 2011 - 12 h 34 min [English]

Prendre une fessée à cause d’un blockbuster est chez moi une habitude qui menace de s’installer. Mes lecteurs les plus assidus se souviennent peut-être de l’arrêt du Flipbook, brève tentative de blogging embedded sur le site de 20minutes.fr, abandonnée après l’attaque en piqué d’une escadrille de fans d’Iron Man. Trois ans plus tard, rebelote! Au cœur de l’été, Rue89 me propose de tester un partenariat avec Culture Viselle, et choisit pour l’inaugurer de reprendre mon billet consacré aux métamorphoses visuelles de Nafissatou Diallo. Le passage de L’Atelier des icônes au pure player ne se fait pas sans mal: il faut notamment modifier l’iconographie initiale, qui ne respecte pas le droit à l’image (une première proposition de Rue89 mettait un bandeau noir à tous les portraits de la jeune femme antérieurs au 25 juillet, ce qui modifiait sensiblement la lecture de l’article…).

L’expérience est néanmoins jugée positive, et se poursuit par la reprise de mon billet sur Transformers 3. Manque de chance, je suis alors en vacances, sans autre connexion que celle de mon mobile, et pas vraiment disponible pour suivre l’édition. Ce n’est qu’avec un jour de retard que je m’aperçois des dégâts causés par un changement de titre (“Transformers 3, une insulte à l’idée même de scénario“, au lien de: “Transformers, l’adieu à la fiction“), qui a encouragé la plupart des lecteurs à interpréter mon billet comme une attaque de cinéphile à col roulé contre le blockbuster, noyant les commentaires sous l’ironie et les noms d’oiseau. Comme le résume Oroborus: «Un pseudo intellectuel qui taille une grosse production hollywoodienne, quoi de plus ennuyeux et inutile?»

Lire la suite

Top 20 Wikio des blogs de sciences humaines

Par  - 4 August 2011 - 11 h 24 min [English]

Je prépublie depuis un smartphone le classement Wikio du mois d’août des blogs de sciences humaines, où l’Atelier des Icônes fait une entrée remarquée, après un long exil dans la catégorie “culture”. Inutile de dire que ce n’est pas la meilleure situation pour un commentaire approfondi du classement, que je reporte à plus tard.

  1. L’Atelier des icônes
  2. Baptiste Coulmont
  3. Scriptopolis
  4. Totem
  5. pierremerckle.fr
  6. Une heure de peine…
  7. Les découvertes archéologiques
  8. La Boite à Outils des Historiens
  9. Miettes (non-)philosophiques
  10. AGORA / sciences sociales
  11. Les ressources du changement
  12. QUANTI
  13. Socio-informatique et argumentation
  14. Archéologie poitevine
  15. Mexique ancien
  16. Ecrans de veille en éducation
  17. Mapping Expert
  18. les identités numériques
  19. ANTHROPOPOTAME
  20. Évaluation de la recherche en SHS