On a retrouvé la soucoupe d’Adamski

Par  - 30 March 2013 - 14 h 32 min [English]

L’information n’a pas été diffusée au-delà des cercles spécialisés, je n’en ai pris connaissance que récemment. Il s’agit pourtant de la confirmation longtemps attendue du caractère factice d’un des principaux motifs de la subculture ufologique: la soucoupe “vénusienne” d’Adamski.

1. Flying Saucers have landed, édition de 1953. 2. Edition de 1957. 3. Traduction française.

En 1953 paraît l’ouvrage Flying Saucers have landed (les soucoupes volantes ont atterri). Cosigné par George Adamski et Desmond Leslie, il raconte pour le première fois, sur le mode du témoignage, la rencontre de terriens avec des extraterrestres. Ce volume qui sera traduit en 18 langues comporte une autre caractéristique frappante: une iconographie où l’on aperçoit pour la première fois les vues distinctes d’une soucoupe volante.

4-5. Photographies de George Adamski prétendument effectuées le 13 décembre 1952,  à l’aide d’un télescope, d’une soucoupe vénusienne d’environ 10 m de diamètre (illustrations de Flying Saucers have landed, 1953).

Tranchant avec les disques plats des premières “observations”, cette soucoupe à dôme, visiblement inspirée de celle du film à succès The Day the Earth stood still (Robert Wise, 1951), attise la curiosité. Malgré le flou qui affecte étrangement les documents originaux 1) Quoiqu’il ait assuré avoir rencontré des extra-terrestres et avoir été accueilli dans une soucoupe, Adamski n’a jamais pris de photo de l’engin ou des ses passagers dans des conditions normales. Les seules photos publiées ont été prétendument réalisées au télescope, qui n’est pas un outil très pratique pour photographier des objets animés de mouvements rapides, mais qui présente l’avantage de justifier les défauts visuels des enregistrements., le caractère exceptionnellement détaillé des photographies d’Adamski en fait une source privilégiée de l’imaginaire ufologique aussi bien que de la science-fiction.

6. B. R. Bruss, La Guerre des soucoupes, Fleuve Noir, 1954. 7. Générique de la série télévisée Les Envahisseurs, ABC, 1967. 8. “Observation” ufologique du début des années 1970, USA.

9-12. Schémas de reconstitution de la soucoupe d’Adamski.

La viralité de ce motif doit beaucoup au relais de l’illustration graphique , qui achève de gommer les défauts des documents initiaux, relégués au rang de sources archéologiques, et confère à ces objets fantastiques la densité et la cohérence de l’information visuelle. Ses réemplois réguliers, comme son adaptation à la légende des soucoupes nazies (voir ci-dessous, fig. 15), démontre l’exceptionnelle vitalité de cette imagerie.

13. Vignette extraite de Jacques Lob, Robert Gigi, Le Dossier des soucoupes volantes, Paris, Dargaud, 1972. 14. Maquette 1/60e de la soucoupe Adamski, Japon, Marmit, 2003. 15. Faux plans SS prétendument datés de 1943 du Haunebu II, vaisseau spatial allemand inspiré de la soucoupe d’Adamski (source: Brad Harris, Die Dunkle Seite des Mondes, Pandora Books, 1996).

Dès 1953, les allégations d’Adamski avaient été reçues avec scepticisme. Le faussaire allait rapidement se discréditer en produisant d’invraisemblables récits de voyages sur Vénus ou sur Saturne. Plusieurs spécialistes avaient également estimé de longue date que ses photos ou ses films n’étaient que de grossiers trucages (cf. Marc Hallet, Le Cas Adamski, 2010), mais aucun n’avait réussi à en apporter la démonstration.

Ce n’est qu’en avril 2012 que Joel Carpenter réussit à identifier la lampe à pétrole, modèle 1935, dont le couvercle avait selon toute vraisemblance servi de base à la construction de la maquette d’Adamski (voir ci-dessous). L’enquête se poursuit pour identifier ses autres composants, mais la preuve est faite dès maintenant que les objets photographiés en 1952 étaient de nature trivialement terrestre.

16-18. Lampe à pétrole dont le couvercle a servi à la maquette d’Adamski, identifiée par Joel Carpenter, 2012.

19-20. Comparaison de la maquette d’Adamski et du couvercle de lampe, photographié sous le même angle, Joel Carpenter, 2012.

 

Références

  • Desmond Leslie, George Adamski, Flying Saucers have landed, British Book Centre, 1953 (trad. française par France-Marie Watkins, Les Soucoupes volontes ont atterri, Paris, J’ai Lu, 1971).
  • Marc Hallet, Le Cas Adamski, Paris, L’Œil du Sphinx, 2010.
  • Joel Carpenter, “Preliminary Notes on the Adamski Scout Ship Photos” (pdf), 2 avril 2012.

Dossier icono sur Flickr

Notes   [ + ]

1. Quoiqu’il ait assuré avoir rencontré des extra-terrestres et avoir été accueilli dans une soucoupe, Adamski n’a jamais pris de photo de l’engin ou des ses passagers dans des conditions normales. Les seules photos publiées ont été prétendument réalisées au télescope, qui n’est pas un outil très pratique pour photographier des objets animés de mouvements rapides, mais qui présente l’avantage de justifier les défauts visuels des enregistrements.

7 Responses to “ On a retrouvé la soucoupe d’Adamski ”

  1. Excellent !(le cadeau du dimanche 😉

    Je me demande un peu bêtement d’où viennent les trois “spherical capacitors” qui semblent jouer un rôle important dans le “plasma vortex”…
    Le prolongement supérieur du dôme semble relever d’une logique visuelle plus prévisible (fermer la forme, avec un toit en quelque sorte).
    La figure de cette soucoupe paraît tout à fait irrésistible, difficile de ne pas y succomber…

  2. @Pierre: Merci! C’est un peu mon billet (de substitution) pour Paques… 😉

    Dans le texte de Flying Saucers…, Adamski décrit d’une phrase ce dispositif: «Le train d’atterrissage formé de trois espèces de boules était abaissé; on le distinguait sous l’espèce de bandeau qui les protégeait» (éd. J’Ai Lu, p. 250). Cette prescription n’est pas respectée par le dessin de Gigi (ci-dessus), qui montre une soucoupe dont le “train” n’est pas abaissé…

    Pour les boules de la maquette, on a suggéré des ampoules ou des balles de ping-pong – cette dernière hypothèse a ma préférence (voir notamment: http://www.flickr.com/photos/gunthert/8601710677/in/set-72157633123867526/ )

  3. Bonjour,
    Marc Hallet vient justement d’actualiser les informations qu’il avait publié à ce sujet voici quelques mois :
    « De nouvelles information m’ont conduit à modifier la page de mon site internet que j’avais consacrée à l’objet dont s’était réellement servi Adamski pour obtenir ses fameuses photos de “scout vénusien”. En fait, il semble désormais certain que Joël Carpenter ne fut pas le premier à identifier cet objet. Mais voyez plutôt ce que je dis à ce propos sur mon site en suivant ce lien : http://www.marc-hallet.be/trucagephotoadamski.html »
    Bravo par ailleurs pour votre condensé d’iconographie,
    Michel Moutet

  4. Merci pour le signalement. Marc Hallet indique qu’un certain Strato avait suggéré dès 2010 le bon modèle de lampe, sur un forum spécialisé canadien. Mais il ne s’agissait alors que d’une hypothèse, Strato n’ayant fait que collecter des photos, sans procéder aux vérifications effectuées par Carpenter, qui propose une démonstration complète. La comparaison photographique de la maquette d’Adamski avec le couvercle de lampe, reproduite ci-dessus, constitue un élément particulièrement probant. Comme l’écrit Marc Hallet dans son commentaire:

    “Alors survint la chose la plus extraordinaire qui soit: en plein centre de la maquette apparut un des deux trous nécessaires au système de fixation de cette partie supérieure de la lampe et ce trou coïncidait rigoureusement avec ce qui paraissait être de prime abord un reflet lumineux sur la “jupe” de la soucoupe vénusienne! Le doute n’était plus permis: c’était bien ce type d’objet qui avait servi à la réalisation des trucages de la célèbre soucoupe vénusienne d’Adamski.”

  5. Bonsoir,
    L’année dernière, j’avais soupçonné une lampe (reproduction) vue dans la vitrine d’un antiquaire parisien (près du BHV Hotel de vile, Paris 4e)qui ressemblait assez aux photos de la célèbre soucoupe d’Adamski. J’en avais fait part à la liste SCEAU/Archives ovni (photo disponible). Mais cette lampe est encore plus flagrante.
    Encore bravo, aprés 60 ans de recherches.
    cordialement

  6. Bonsoir,
    Enfant j’ai lu un almanach Vermot ou l’on parle d’Adamski et de cette lampe déjà identifiée à l’époque. Je m’interesse aux ovni mais comme un enquêteur, sans y croire ou ne pas y croire.

  7. Cet almanach doit etre de l’année 1965 mais n’en suit plus très sur.