In memoriam Hughes Léglise-Bataille (1968-2011)

Par  - 16 March 2011 - 0 h 55 min [English]

J’ai rencontré Hughes en 2007. Il travaillait encore dans la banque. C’était déjà un photographe passionné. D’un talent vibrant, foudroyant, évident. Sa sensibilité n’avait d’égale que sa modestie, ses yeux pétillaient de finesse et d’humour. Né avec la photo numérique, il avait bondi sur Flickr, où il avait fait ses gammes, sous le pseudonyme de Hugo*, déjà suivi par un groupe de fans.

Mars 2006. Comme beaucoup d’autres, j’avais découvert ses photos lorsque le fondateur de Flickr, Stewart Butterfield, les avait citées en bonne place dans un célèbre billet commentant les manifestations françaises contre le CPE. Depuis lors, ses images étaient revenues souvent illustrer, avec son accord, mes billets sur ARHV, de Gare du Nord en rue de la Banque

Et puis son rêve est devenu réalité. Il a eu le courage de tout plaquer, de repartir à zéro. C’est ce qu’il voulait par-dessus tout: reporter, journaliste, sentir l’odeur de l’événement, au plus près. Et pourtant sans aucun voyeurisme, d’une éthique entière. Il aimait les gens, indigné par la souffrance et l’injustice. Oui, un idéaliste – et bon camarade, avec un sourire grand comme ça.

Mars 2009. Sa première expo. Les publications s’enchaînent. Les voyages se multiplient. Il travaille pour Wostok Press, jeune agence spécialisée dans les sujets économiques, politiques et sociaux. Une belle carrière commence, pleine de promesses.

Mars 2011. Un bête accident de la route au Brésil, 7 morts, parmi lesquels Hughes, son épouse et sa belle-sœur.

Je ne peux pas y croire. Tu étais la vie même. Adieu, ami, que des milliers d’images t’accompagnent. Je t’en prends une, pour ce billet, une dernière fois. Et je pense aux flambeaux rouges, ceux que tu aimais tant. Demain, la photographie sera moins belle sans toi.

Lire également:

21 Responses to “ In memoriam Hughes Léglise-Bataille (1968-2011) ”

  1. Je suis navrée et juste dans le déni de cette affreuse nouvelle à propos de notre cher Hughes. C’est grâce à toi que je l’ai rencontré et je suis contente d’avoir travaillé avec lui. C’était un homme extraordinaire. Merci pour ce post, merci d’avoir si élégamment exprimé ce que nous ressentons.

  2. […] je reprendrais les mots de André Gunthert dans son article hommage : « Demain, la photographie sera moins belle sans […]

  3. Bien triste nouvelle, son compte flickr orphelin flottera pour longtemps dans la blogosphère…

    http://www.flickr.com/photos/hughes_leglise/

  4. Je n’en reviens pas. Quelle triste perte! Je me souviens avoir fait des photos pendant une manif a Paris et ma premiere rencontre avec Hughes fut par Flickr ou il me demandait d’ajouter une de mes photos a son groupe photojournaliste sur Flickr.

    J’avais hate de renconter Hughes a ma prochaine visite en France.

  5. Je ne connaissais pas très bien Hughes. J’ai du le rencontrer un petite dizaine de fois, en manif généralement et une fois lors d’une de ses expos. C’était un passionné avec qui j’avais beaucoup de plaisir à discuter.
    Toutes mes pensées vont pour sa famille.

  6. je ne connaissais pas Hughes et je connais quelques photos de son travail aujourd’hui
    je partage juste votre peine

  7. j’aimais beaucoup ses photos, j’ai pu le croiser une fois, un ptit bar du XVIe AR en terrasse, et nous avons bavardé de plein de choses, ce fut un moment que je n’oublierai pas, moi qui n’ai jamais de mémoire.
    Salut Hughes !!

    Mes condoléances à tous ses proches.

  8. really sad. r.i.p hughes

  9. Souvent sur les mêmes manifs, des potes en commun, une amitié suivie sur Flickr, un sacré bonhomme ce Hughes. De la graine des grands photojournalistes. C’est con de nous laisser si vite. Ciao l’ami, on ne t’oubliera pas.

  10. Absolute tragedy!!! R.I.P Hughes!

  11. […] details on the tragedy can be found in this post by Andres Gunthert (english translation) and is this article by a local newspaper (english […]

  12. […] Hughes Léglise-Bataille along with six others, including his wife and sister-in-law were killed when the van in which they […]

  13. […] details on the tragedy can be found in this post by Andres Gunthert (english translation) and is this article by a local newspaper (english […]

  14. Oh, shit, man !! I can’t believe it. I knew the guy and was his co-admin on the HCB group he founded on Flickr. He was such a sweet guy. And he was in Brazil for **vacation**, and with his whole family, for Heaven’s sake…! I am so shocked I don’t know what to say. He was a good human being, and a good photographer, to boot.

    He will be remembered.

  15. oh mon dieu, c’est injuste, c’est des voisins que j’aime beaucoup, j’étais trop triste quand ils sont partis au brésil, mon fils fréquantait la même école que leur petit arthur. je suis boulversée. reposer vous en paix , vous etiez des vrais personnes, humains, attentionnés, gentils, cultivé, ouvert.
    une pensée pour vous, et à toi arthur tu seras bien avec tes grands parents si gentils.

  16. Repose en paix Hugues. Tu laisses un sacré vide ici-bas.
    Tu nous avais accompagné sur de nombreux chantiers de travaux acrobatiques. Ton passé de grimpeur aidant, tu étais descendu avec nous sur cordes. On s’était vu à Vitry sur seine en plein hiver, sur le musée de Monmartre et les vignes Monmartre sous le soleil, sur la grande Arche et sur le mur végétal de la gare du Nord et les lettres végétales de PEFC. On s’amusait comme des petits fous ensemble et ton travail révélait à chaque fois de petits miracles photographiques de ces moments partagés.

    Une petite photo de toi dans les hauteurs de la gare du Nord pour la route !!!

    http://www.facebook.com/album.php?aid=2099622&id=1075110631&l=6cb5bb0d02

    La vie ne tient pas à grand chose. Je garde précieusement l’image de ton sourire doux et calme profondément ancrée dans mon coeur. Ti amo Hugo !
    Ciao bello.

  17. Bonjour André,
    Merci pour tes mots. Sais-tu si son corps a été rapatrié en France ? Et si un enterrement est prévu ?
    Merci

  18. Bonjour André,

    Je tiens à te remercier pour l’article que tu as fait remonter aujourd’hui et celui-ci, que tu as rédigé.
    Le personnel de l’École des Métiers de l’Information a été bouleversé par cette terrible nouvelle.

    Lauréat de la deuxième édition du tremplin Photo, nous avons été très fier d’accompagner Hughes tout au long de l’année 2008 dans son nouveau parcours de photojournaliste. En plus d’être sensible et bienveillant aux problèmes de ses compagnons de route, Hughes était vraiment doué en photographie. Son regard sur les événements qu’il a couvert était toujours pertinent et son sens du cadre très juste.

    Il avait su rester très en lien avec la communauté professionnelle ainsi qu’avec l’école.
    Il manquera au photojournalisme, il nous manquera à tous.

    Wilfrid Estève.
    Responsable de la filière Photo et fil rouge du stage photojournalisme de l’EMI.

  19. […] In memoriam Hughes Leglise-Bataille […]

  20. C’est avec une grande tristesse que j’apprends, un peu par hasard, le décès de Huges Leglise-Bataille. Je ne connaissais de lui que les photos sur Flickr puisque bien entendu il était dans mes contacts. Une pensée pour sa famille et une rage sourde contre les circonstances qui lui ont ôté la vie et celles de ses proches. Reste son travail admirable. Il mériterai une publication afin de ne pas oublier la qualité de son regard. Un triste jour en vérité.