BnF: Le web à la première personne, quelles traces conserver?

Par  - 14 June 2010 - 22 h 59 min [English]

BNF, jeudi 17 juin 2010, 14h30-19h, site François-Mitterrand, petit auditorium, entrée libre.

“Le cycle de tables rondes “Mémoires du web“, organisé par la Bibliothèque nationale de France, se poursuit le 17 juin, avec l’examen de la délicate question des journaux personnels, des productions éphémères de tout un chacun et du web comme “prolongement de la conversation” (forums, réseaux sociaux).

Collecte des journaux personnels. Le projet de collecte le plus abouti à ce jour porte sur les journaux personnels. A la suite de l’intervention inaugurale de Philippe Lejeune, référence incontournable des études sur la littérature autobiographique, Christine Genin et Bernard Massip présenteront ce projet de collecte conçu conjointement par la BnF et l’Association pour l’autobiographie et le patrimoine autobiographique. L’intérêt de la démarche et ses perspectives seront envisagées par Gilda Fiermonte et Martine Sonnet.

Une expression volatile. Comment aborder les questions posées par la conservation de formes d’expression personnelle (écrits et images) qui sont pensées par leurs auteurs-même comme instantanées et volatiles? Comment concilier archivage du web et droit à l’oubli? Gildas Illien, responsable du dépôt légal de l’Internet à la BnF, apportera des éléments de réponse juridiques. Carole Daffini présentera les éléments d’une réflexion déontologique, scientifique et pragmatique sur la collecte d’un échantillon de blogs d’adolescents. Fanny Georges et André Gunthert donneront leur point de vue de chercheur/se sur les conditions dans lesquelles de telles archives peuvent faire sens et être exploitable par les sciences humaines et sociales.

Sociabilité du web. La fin de journée élargira le champ à toutes les formes d’échange social sur le web. Quelles traces veut-on en garder ? Que peut-on par exemple imaginer d’archiver des réseaux sociaux ? Questions posées à Clément Oury de la BnF et à deux spécialistes de l’identité numérique et du web social, Louise Merzeau et Dominique Cardon.”

Alain Carou (BnF)

MàJ: Voir le compte rendu de Liber, Libri, 22/06/2010.

Comments are closed.