Etudes photographiques, replay!

Par  - 20 June 2013 - 8 h 06 min [English]

Chères lectrices, chers lecteurs et ami-e-s d’Études photographiques,

J’ai le regret de vous informer que la parution d’Études photographiques a été provisoirement suspendue. Ainsi, le numéro 31 ne sera pas disponible comme prévu ce printemps.

Un conflit de projets de développement ainsi que la nomination de Thierry Gervais à la tête de la recherche du Ryerson Image Center (Toronto) ont entraîné l’interruption de l’édition, suivie par la démission de la rédaction.

Une revue n’est pas qu’un véhicule, un simple support de publication. C’est une mécanique aux équilibres complexes, étroitement dépendante de l’énergie de quelques-uns, mais aussi de l’évolution des dynamiques institutionnelles. Le paysage de la photographie comme celui des études visuelles a connu dans la période récente des bouleversements majeurs. Il n’est pas surprenant qu’Études photographiques en subisse à son tour les effets.

Pour prendre la relève de Thierry Gervais et de Clément Chéroux, que je remercie très chaleureusement pour leur dévouement et leur investissement durant cinq ans au service d’Études photographiques, la Société française de photographie me confie à nouveau la responsabilité de la revue. J’accueille cet honneur avec fierté, et espère pouvoir reprendre dès l’hiver prochain le rythme de publication habituel.

Toutefois, pour répondre à la crise, il convient d’adapter le projet éditorial. Avec leur intégration dans les univers numériques, la photographie et les images d’enregistrement apportent des outils d’exploration neufs des formes culturelles, de l’expression artistique ou des comportements sociaux. L’explosion des pratiques qui caractérise la période récente s’est accompagnée d’un éclatement des espaces d’analyse, dispersés sur les territoires des sciences de la communication, la sociologie des médias, les études de genre, l’archivistique, les digital studies, etc. Le paysage académique et muséal a parfois pris du retard sur l’accélération des usages. Il est donc plus que jamais nécessaire de réunir dans un lieu identifié des recherches qui pourraient sinon ne jamais se rencontrer. Tout en conservant sa perspective historique, Études photographiques a vocation à accueillir toutes les interrogations de l’image photographique et des formes voisines. Leur dialogue permettra de mieux comprendre les enjeux du visuel dans le monde contemporain.

Nourrie par l’expérience et les débats récents des Digital Humanities, ma réflexion vise à proposer une forme éditoriale plus adaptée aux défis de l’édition scientifique, en articulant aux livraisons papier des espaces de conversation en ligne, et en ouvrant davantage l’accès à la publication aux jeunes chercheurs. Je rendrai compte régulièrement de l’avancement du projet et des progrès de l’édition sur sa page Facebook, qui peut dès à présent accueillir vos commentaires.

Avec tous mes souhaits de longue vie pour Études photographiques!

Bien amicalement,

André Gunthert

Comments are closed.