"La médiatisation du mouvement universitaire" (sources)

Par  - 17 May 2012 - 7 h 12 min [English]

J’ai remis en ligne récemment, à la demande d’Antoine Blanchard, les sources audio du débat “La médiatisation du mouvement universitaire” que j’avais organisé avec Pascale Dubus à l’auditorium de l’INHA le 14 mai 2009, suite à la plus grave crise traversée par l’université française depuis 1968. Revoici les liens pour écouter les analyses denses à propos de ce que Jade Lindgaard (Mediapart) a qualifié de “faillite collective à rendre compte de ce mouvement”.

Lire également sur ARVH le commentaire par Michel Barthélémy: “Réflexions autour du débat “La médiatisation du mouvement universitaire“, 09/06/2009.

3 Responses to “ "La médiatisation du mouvement universitaire" (sources) ”

  1. Bonjour,

    La multiplicité des formes du mouvement universitaire, son exigence de démocratie directe rend probablement difficile la retranscription par les medias dits “institutionnels”. Peu ou pas de représentants officiels, radicalité des revendications ajoutent encore à cette obscurité médiatique.

    les meilleures mediatisation de ses dynamiques sont parfois issues du mouvement lui même. Je recommande à vos lecteurs/auditeurs la lecture des chroniques du mouvement anti-cpe en 2006 à l’université de Paris 3 Censier. Un ouvrage paru aux éditions CNT
    regroupant témoignages analyses et documents sur le mouvement contre le CPE et la précarité.
    http://www.editions-cnt.org/?Loin-des-censier-battus

    Merci d’être revenu sur ces journées.

    Sylvain Peirani

  2. Pour continuer sur le recensement des analyses du mouvement par lui-même, j’aimerais mentionner les travaux des étudiants de Paris 3 publiés sur le blog Cliché de Manifs http://photoideo.wordpress.com/

  3. @Sylvain Peirani: Merci pour ces indications! Avec le recul, je trouve parfaitement burlesque la pseudo-justification journalistique: c’était trop compliqué! Le journaliste n’est-il pas précisément celui qui a pour mission d’identifier, de qualifier et de décrire ce qui est important? Faut-il vraiment faire Sciences-Po pour réduire une dépêche ou adapter un dossier de presse? S’il faut que le réel se présente obligatoirement avec mode d’emploi, cocktail et attachées de presse, alors il n’y a plus de journalisme… Issu du réel, et non d’une agence de com, le mouvement universitaire a été un phénomène important. Le journalisme de façade est clairement passé à côté. C’est d’ailleurs le jugement que porte Jade Lindgaard, une des meilleures journaliste de Mediapart – et visiblement la seule consciente de cette faillite, qui ne concerne évidemment pas que le mouvement universitaire…