CFP colloque "Imaginaires du présent. Photographie, politique et poétique de l’actualité"

Par  - 15 March 2010 - 16 h 00 min [English]

Appel à communication pour le colloque international “Imaginaires du présent. Photographie, politique et poétique de l’actualité“, 22 et 23 octobre 2010, université du Québec à Montréal. Date limite : 1er mai 2010.

Une production de l’Équipe de recherche sur l’imaginaire contemporain, la littérature, les images et les nouvelles textualités (ERIC LINT) et Figura, centre de recherche sur le texte et l’imaginaire.

La photographie n’est pas une image du XXIe siècle. Ses fondements techniques, épistémologiques et symboliques sont plutôt ceux du XIXe siècle. Pour autant, la photographie ne cesse d’affirmer sa contemporanéité dans sa façon de répondre aux appels du temps présent, que ceux-ci soient d’ordre social, compassionnel, esthétique ou politique. La photographie s’impose comme une image efficiente lorsque vient le temps de consigner les moindres faits de l’histoire. N’est-ce pas à elle qu’incomba la tâche de produire l’ultime récit visuel du XXe siècle, il y a une dizaine d’années déjà, alors que fleurissaient sur les présentoirs des librairies un nombre sans précédent d’ouvrages illustrés de photographies réputées les plus célèbres du XXe siècle? Le XXe siècle sera mémorable ou ne sera pas, telle était l’injonction implicite motivant le recours massif à la photographie événementielle. Le XXe siècle sera par ailleurs remarquable. D’où la présence obligée des « chefs-d’œuvre » du photojournalisme maintes fois couronnés de prix et de distinctions, ces instants-monuments que l’on exhibe comme autant de cristallisations exemplaires de l’histoire.

Aujourd’hui encore, on attribue à la photographie une fonction mémorielle que nulle autre image ne semble pouvoir disputer. L’actualité continue de nous fournir maints exemples de cette inaltérable prérogative de la photographie. Quelques soient les mutations technologiques et médiatiques touchant les imageries événementielles, quelque soit la réponse des sociétés contemporaines aux événements qui l’affectent, la photographie demeure pourvoyeuse d’icônes du temps présent.

À quoi est attribuable cette vivace actualité de la photographie? Quelles sont les conditions (médiatiques, politiques, psychiques) au fondement de cette qualité préservée? À quel imaginaire de la contemporanéité la photographie contribue-elle? Quel sens donner à l’expression « photographie d’actualité »? Sous quels aspects les procédures de médiatisation (sélection, diffusion, répétition) et de monumentalisation des images de presse (artification, exposition, remise de prix) participent-elles du présentisme de la photographie? Que faut-il penser des rémanences du passé au sein même des images de presse : les impressions de déjà-vu, la réitération de figures historiques, le recours à l’allégorie et à la rhétorique, etc.?

C’est à ces quelques questions que ce colloque souhaite tenter de répondre. Les communications proposées, en français et en anglais, pourront provenir de disciplines diverses (études photographiques, histoire de l’art, études littéraires, esthétique, communications, études culturelles et visuelles, etc.) et porter sur des objets d’analyse historiques ou actuels de toute provenance géoculturelle.  À titre indicatif, voici quelques thèmes et questions à explorer:

  • Historicité des images de presse
  • Icônes et allégorisations de l’événement
  • Instrumentalisations politiques de l’actualité
  • Valorisation éthique et esthétique des images de presse
  • Temporalités des images d’actualité
  • Imaginaires de l’enregistrement et de la transmission
  • Intermédialité et intericonicité
  • Reconstitution et réitération figurative

Les propositions de communication (300-500 mots) devront parvenir au plus tard le 1er mai 2010, accompagnées d’un bref CV précisant l’affiliation institutionnelle du candidat, à Vincent Lavoie, département d’histoire de l’art, Université du Québec à Montréal. Les propositions acceptées donneront lieu à une présentation orale de 20 minutes, suivie d’une période de questions. Ces présentations pourront ensuite faire l’objet d’une publication dans les Cahiers Figura, outil de diffusion de travaux et d’essais liés aux grands axes du Centre de recherche Figura.

Comments are closed.